Choisir la langue :
Master Biodiversité Écologie Évolution ( BEE )

Débouchés

Débouchés pour la coloration professionnalisante:

La finalité d’une coloration professionnalisante, quelque soit le parcours effectué, est une insertion dans le monde du travail en relation avec les domaines de l’écologie et de la gestion de la biodiversité et des ressources naturelles terrestres ou marines, en milieux anthropisés ou non.

Cette coloration forme des cadres écologues avec des compétences généralistes dans le domaine de la gestion de l’environnement. Les types de débouchés sont les suivants : chargés de missions en environnement, chargés d’études, Ingénieur d’études, hydrobiologistes.

Les structures de travail sont variées : bureaux d’études, collectivités territoriales et services décentralisés de l’état, conservatoires d’espaces naturels, associations de protection de la biodiversité, etc…

Débouchés pour la coloration recherche:

La finalité d’une coloration recherche, quelque soit le parcours effectué, est dédiée à une poursuite en thèse de Doctorat dans des domaines aussi variés que la biologie et l’écologie marine, la génétique évolutive, l’écotoxicologie, l’écologie comportementale, etc... 

En France : le doctorant bénéficie d’un contrat doctoral délivré par les EPST (Université, CNRS, INRA…) ou d’autres organismes comme les régions. Ce contrat doctoral est un salaire d’environ 1500-1600 euros par mois et délivré sur trois ans. A l’étranger : le doctorant bénéficie d’un contrat doctoral de 3 à 5 ans suivant le pays.

En tenant compte des formations qui ont précédé la formule actuelle, sur une statistique effectuée sur une dizaine d’années pour les différents étudiants de coloration recherche, environ 50% des étudiants ont poursuivi en doctorat au sein de l’université de Lille 1 (École doctorale SMRE), mais aussi à Montpellier (École doctorale SIBAGHE), Rennes (École doctorale Vie-Agro-Santé), Roscoff (École doctorale Diversité du Vivant de l'UPMC), ou au sein d’universités européennes (Zurich, Münster, Norwich, Reykjavík…).

A l’issue du doctorat : le jeune docteur peut postuler sur des contrats CDD de chercheur (post-doc) et/ou postuler sur des emplois permanents de chercheurs ou d’enseignant-chercheur en France ou à l’étranger, dans le secteur public ou privé.

 

Besoin d'aide pour vos recherches de stages et d'emploi ?

Lilagora, le réseau professionnel de l'Université de Lille