Choisir la langue :
Master Biodiversité Écologie Évolution ( BEE )

GEB - Gestion et Evolution de la Biodiversité

Objectifs

Le parcours Gestion et évolution de la biodiversité (GEB) du master Biodiversité, écologie et évolution a une double finalité: former des chercheurs et des cadres écologues spécialisés dans l'étude et la gestion intégrée de la biodiversité et des ressources naturelles.

Ce parcours couvre les domaines de la biologie évolutive, l'écologie, la génétique et génomique des populations, et l'écotoxicologie, dans leurs aspects fondamentaux ainsi que leurs applications à la conservation, le diagnostic écologique et la gestion de la biodiversité et des écosystèmes terrestres. Un enseignement naturaliste approfondi (botanique, phytosociologie et ornithologie) est réalisé pour la coloration professionalisante.

Pour l'orientation professionalisante (bac+5), l'enseignement de terrain (sorties botaniques, ornithologiques, chantiers de gestion) tient une place prépondérante. Les intervenants sont en majeure partie des professionnels du monde naturaliste ou de l'environnement, ce qui permet l'immersion des étudiants dans le monde professionnel, immersion renforcée par de nombreux projets menés en lien étroit avec le réseau naturaliste régional et par un stage de longue durée (mars à aout).

Pour l'orientation recherche (bac+8) : immersion dans les milieux de la recherche par un stage de longue durée et adossement de la formation à des unités de recherche reconnues dans les domaines de l'écologie fonctionnelle et évolutive, de la biologie, génétique et génomique des populations.

 

Compétences acquises à l'issue du parcours

Les savoirs

Le Master proposé a pour double vocation d'amener des diplômés vers :

  • les carrières de la recherche et de l'enseignement supérieur par une formation associant étroitement l'écologie fonctionnelle et évolutive, la génétique des populations, la paléo-biodiversité
  • des métiers de l'expertise naturaliste et de la gestion du patrimoine naturel.

A ce titre l'enseignement est destiné à fournir aux étudiants un cadre de référence multidisciplinaire à l'heure où la demande sociale concernant la gestion de la biodiversité et de l'environnement est de plus en plus pressante. Les connaissances acquises en termes de bases théoriques concernent les mécanismes intervenant dans l'évolution de la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes continentaux et marins.

La première année du Master Biodiversité, écologie et évolution est commune aux trois parcours. Elle est destinée à fournir les bases théoriques du domaine scientifique, à initier l'étudiant aux outils méthodologiques utilisés, et à lui permettre d'acquérir une expérience pratique.

La seconde année se marque par un choix thématique, notamment entre les deux spécialités, et par un choix entre une coloration 'recherche' ou 'professionalisante' de la formation.

Les connaissances acquises en termes d'outils méthodologiques concernent: l'initiation aux méthodes d'analyse, de gestion intégrée, et d'intervention dans les domaines de l'écologie, l'océanologie, la biologie et génétique de la conservation, le diagnostic des pollutions, et la bioremédiation.

Les connaissances pratiques sont acquises au travers d'une formation à l'anglais scientifique et de stages tutorés en laboratoire de recherche, en entreprise, ou dans des associations ou collectivités. Les étudiants auant choisi une coloration recherche sont également formés à la lecture, la synthèse et la critique d'articles scientifiques, ainsi qu'à l'activité de publication, depuis la rédaction jusqu'à l'édition.

Les savoir-faire

Les diplômés s'orientant vers une carrière dans le domaine de la recherche publique et privée sont particulièrement compétents pour:

  • Concevoir un sujet de recherche, mettre au point des protocoles expérimentaux, réaliser des expériences et en analyser les résultats
  • Interpréter les résultats d'une expérience et les placer dans le contexte de la littérature scientifique internationale, communiquer les résultats de ses travaux, et les vulgariser auprès du grand public
  • Participer à l'évaluation des pairs
  • Encadrer une équipe de recherche, mener des collaborations internationales, monter des dossiers de financement
  • Mener des collaborations avec les acteurs de la gestion intégrée de la biodiversité.

Les diplômés s'orientant vers une carrière dans le domaine de la gestion intégrée des écosystèmes sont particulièrement compétents pour :

  • Effectuer des diagnostics environnementaux, assister les collectivités, les socioprofessionnels, les entreprises privées dans leurs projets d'aménagement du territoire
  • Mettre en oeuvre une gestion durable et intégrée des écosystèmes naturels et aménagés
  • Mettre en place des projets de conservation des écosystèmes menacés
  • Interagir avec les instances politiques d'aménagement du territoire
  • Mener des actions de vulgarisation et de sensibilisation du grand public, et de valorisation du patrimoine naturel
  • Mener des collaborations avec les acteurs de la recherche sur la dynamique de la biodiversité