Choisir la langue :
Master Biodiversité Écologie Évolution ( BEE )

Stages de première année

 

Les stages de première année se déroulent sur les mois d'avril et mai et peuvent être potentiellement poursuivis pendant l'été si l'encadrant et l'étudiant le souhaitent. Ces stages se déroulent dans des structures diverses telles que:

  • des laboratoires de recherche
  • des bureaux d'étude
  • des collectivités territoriales
  • des associations de protection de la nature
  • des établissement publics dans le domaine de l'environnement, etc.

Focalisé sur une thématique fondamentale ou appliquée, le stage doit comporter une problématique scientifique, permettant à l'étudiant d'exposer la démarche scientifique qu'il a adoptée pour étudier sa question ainsi qu'une analyse de ses résultats. A l'issue du stage les étudiants rédigent un rapport de stage et sont évalués sur la base de ce rapport et d'une soutenance orale qui se déroulent au mois de juin devant un jury.

Une liste représentative des stages effectués ces dernières années par les étudiants du master BEE au cours de leur première année est disponible ci dessous, incluant un lien vers le site internet de la structure d'acccueil.

 

 

  • Impact des mesures de gestion sur la richesse spécifique en oiseaux dans le Parc Urbain de Villeneuve d'Ascq et comparaison avec la région. Groupe Ornithologique du Nord

  • Mise en place d'un protocole de suivi des assemblages de mégafaune benthique par vidéo sous-marine. IFREMER Dinard

  • Etude des composantes de la mortalité de la morue et du rouget-barbet soumis à différents niveaux d'exploitation en Manche est. IFREMER Boulogne/mer

  • Répartition spatio-temporelle du marsouin commun et caractérisation de son habitat en baie sud de la mer du Nord et Manche Orientale. Association OCEAMM

  • Etude de la Cistude d'Europe en forêt domaniale de Châteauroux. Suivi des populations de Cistude d'Europe par la méthode CMR. Office National des forêts

  • Cartographie de gisements naturels de moules et évolution de leur population au sein du Parc Naturel marin des estuaires picards et mer d'Opale et du site Natura 2000 des Caps, Agence Aires Marines Protégées

  • Utilisation de la réponse fonctionnelle dans la validation des agrégats de prédateurs: conséquences de l'interférence mutuelle entre prédateurs sur le taux de prédation. Laboratoire d'Ecologie - Université Paris 6

  • Recherches appliquées et approfondies de nouvelles méthodes de gestion durable d'une espèce exotique très envahissante : la Renouée du Japon. Association Escaut Vivant